Aujourd’hui, Drôle de Plume ne vous parlera pas de gazon, ni de rédaction web ou de menuiseries. Non. Le sujet du jour, c’est tout simplement de mettre en valeur votre capacité à ne pas vous décourager.

Vous évoluez dans un univers pas forcément évident. Pire, vous êtes en recherche d’emploi, confrontés à des réponses négatives (quand vous obtenez un retour…). Et vous êtes fatigués, persuadés que vous n’y arriverez jamais.

À ce stade, un vent d’optimisme est la seule chose qui peut vous sauver.

Un air de polka dans vos cieux assombris, une symphonie de Beethoven dans vos démarches pour vous en sortir : voilà ce qu’il vous faut.

Facile à écrire, difficile à mettre en œuvre. Nous passons tous par des moments compliqués, des phases de découragement intenses dont on a l’impression que l’on ne pourra pas se relever et pourtant…

Ne sous-estimez pas votre force, elle sera le puits dans lequel vous pourrez piocher pour faire jaillir l’étincelle salvatrice. Elle est tapie dans chaque recoin de votre personnalité, prête à vous aider quand vous en aurez le plus besoin.

Un vent d’optimisme souffle autour de vous.

Il soulève la bienveillance de tous ceux qui vous entourent et permet à ceux qui vous aiment de vous donner l’énergie nécessaire pour avancer.

Chers lecteurs, vous n’avez pas envie de rire tous les jours. Cela se comprend. Commencez donc par crier votre malheur, extirpez-le de vos pensées les plus profondes pour pouvoir l’exorciser. Une fois vos idées sombres chassées, peignez votre ciel avec des couleurs plus clémentes, favorisant votre bien-être intérieur.

Comment voulez-vous entrevoir la fin du tunnel si vous tournez en boucle dans ses couloirs sombres ? Pourtant, à la sortie une vaste prairie aux fleurs multicolores vous attend, prête à vous laisser vous enivrer des couleurs et senteurs ambiantes.

Elle est là, à portée d’état d’esprit. Elle vous attend ; il vous suffit de vous lever et de persévérer dans votre recherche du bonheur mental.

Drôle de Plume ne va pas vous mentir : de nombreuses flaques viendront vous faire glisser pour vous empêcher d’atteindre la prairie de la sérénité intérieure. Le tunnel sera parfois long, noir, déstabilisant. Vous aurez envie de faire demi-tour plus d’une fois ; c’est seulement en vous accrochant aux rampes de l’obscurité que vous vous imprégnerez de ce vent d’optimisme qui circule partout. À vous de vous en faire une écharpe que vous dénouerez dans les moments compliqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
baie-vitree-coulissante-alu
Le Feng Shui dans votre salon avec Brico-Line

Sujet zen aujourd'hui chez Drôle de Plume...Votre rédactrice pense à votre bien-être et a décidé de vous prodiguer quelques conseils...

Fermer