Walter Ozenne, cela fait un moment que nous nous côtoyons sur Facebook et je suis ravie que tu m’accordes cette interview pour que nous en sachions plus sur toi !

Nous allons donc commencer par la traditionnelle question : qui es-tu Walter Ozenne? Quel est ton parcours ?

Oui, cela fait quelque temps que nous suivons nos aventures respectives maintenant ! Elles ont même manqué de peu de se croiser il y a quelques temps avec la première version de ton ourson Matéli que mon n’épouse n’a pas pu produire à cette époque.

Alors, je suis né en région parisienne en 1967, au siècle dernier donc, et après avoir fait un IUT à Marseille je suis devenu officier de sapeur-pompier professionnel.

Actuellement, je fais 1.84 mètre de haut, 92 Kg de masse (oui je sais il y a quelques grammes de superflu) et j’ai des petits pieds puisque je chausse du 42. Mais je tiens néanmoins bien debout et j’ai la tête bien sur les épaules.

Aujourd’hui, je vis en Charente avec mon épouse, mes deux enfants (qui quittent le nid pour la fac et le lycée) et mes deux goldens d’amour.

Depuis quand écris-tu ? As-tu eu un élément déclencheur ? Quelque chose qui t’a poussé à écrire ?

Cela fait maintenant près de 25 ans que j’écris. Mon premier livre est en fait parti de mes années de fac et de ma bande de copains d’alors. Le nom, les personnages, le lieu de l’intrigue tout a un lien avec mes années d’études. J’avais l’envie d’exprimer sur le papier des choses que j’avais vécues. Bien sûr, mon roman est une pure fiction et ne reflète pas les événements de ces années-là, mais tout cela a été pour moi une trame de fond, un moyen de caractériser mes premiers personnages.

Combien de livres as-tu à ton actif ? Peux-tu nous les présenter (maison d’édition ? Année de sortie ? Résumé ?)

À ce jour, j’ai écrit 4 livres :

  • “Titanic, la légende existe je l’ai rencontrée”… : le fameux premier livre. C’est l’histoire d’un homme que l’on va suivre avant, pendant et après la rencontre de la personne qui aurait du être la femme de sa vie. On va découvrir pourquoi il en a été autrement et comment le personnage principal va essayer de se reconstruire et changer de vie.

Édité chez Corinne Ozenne Éditions, comme tous mes livres car au départ, la maison d’édition de mon épouse a été créée à cette fin (depuis, elle a produit 6 auteurs). 2010

 

  • “Le_Rustre, histoire d’un libertin” : un homme découvre les tchats sur internet. Il va par cet intermédiaire rencontrer une femme qui contre toute attente va devenir son amante. Mais il y a un hic, ou plutôt deux ! Elle est mariée et son mari aime à la partager dans des soirées échangistes. On va alors suivre les incertitudes du héros. Il va être amené à faire un choix crucial pour le reste de sa vie. Le sort veut que ce choix soit fait à son insu et qu’il va le subir…. (sorti en 2010 chez COE)

 

  • “HDM, histoire du monde” : c’est une nouvelle humoristique accompagnée de dessins originaux créés par Lucile Daguise. C’est l’histoire réelle (ou pas en fait) du monde vue de manière très satyrique au travers des agissements plus loufoques les uns que les autres d’un créateur qui se prend pour le maître de notre univers. (COE 2010)

 

  • “De l’écriture à l’édition, comment « fabriquer » son livre” : c’est un guide qui raconte mon expérience dans la construction d’un livre. Depuis l’écriture en traitant surtout des procédures de sauvegarde, de mise en forme et autres détails techniques plus que de « comment écrire », jusqu’à la phase démarchage d’un éditeur. Il traite aussi des possibilités d’auto-édition et des conditions techniques à réunir pour y parvenir (types de fichiers, démarches administratives…). (COE 2011)

 

Pour ton prochain livre, tu as opté pour le financement participatif. Peux-tu nous parler de ce nouvel ouvrage et nous expliquer comment contribuer à ce qu’il sorte ?

L’ouvrage pour lequel j’ai effectivement  un projet de crowdfunding, via une plateforme spécialisée, c’est « Idoän, l’ultime Prédateur ».

IdoanIdoän, c’est une créature originaire d’un monde parallèle à notre terre. À cause d’une erreur qu’il va commettre il va se retrouver chez nous les humains pour y accomplir une mission. Il mettra un certain temps à comprendre laquelle et passera les siècles à tuer de multiples humains en bon prédateur qu’il est. Mais, il a une éthique, il ne tue que des personnes le méritant et jamais par plaisir. Lorsqu’enfin il comprend pourquoi il est là, il va engager une traque sans merci pour accompli cette tâche. Cela va entrainer le lecteur dans différents lieux, dans différentes époques dans un road-movie sanglant jusqu’à l’issue du roman.Pour ce livre, j’ai donc opté pour une auto-édition via un financement participatif sur Ulule.

Le financement permettra de produire le livre en version papier et de remercier les contributeurs par l’attribution d’objets collector en fonction du niveau d’aide (marque page, cartes postales, mug et tee-shirt en série très limitée, le tout bien sûr à l’effigie de notre héros). Les contributions avec contrepartie commencent à 5 €, mais toute aide, dès le premier euro aide le projet. Des 10 € tous les contributeurs auront leur nom dans le livre comme personnes ayant aidé Idoän à naître.

Si tes lecteurs veulent eux aussi participer à cette aventure, rien de plus simple, il leur suffit de se rendre à l’adresse suivante >> https://fr.ulule.com/roman-idoan/

Comment fais-tu connaître tes livres ? (réseaux sociaux, blogs…)

Comme beaucoup de gens, j’ai un profil Facebook et un Twitter. Bien sûr, concernant mes livres édités par COE il y a sa page FB et son site de vente internet.

Sinon, j’en parle autour de moi régulièrement, je participe comme je le peux (pas toujours facile avec mon métier qui ne connait pas toujours la notion de week-end et jour férié lol) à des petits salons ou à des séances dédicaces en magasin.

J’essaye aussi de susciter l’intérêt de blogs littéraires pour leur donner l’envie de me lire et me chroniquer.

Voilà, rien que de très banal en essayant d’utiliser les outils à notre disposition.

Merci Walter Ozenne pour tes réponses !

Merci à toi Alexandra de me supporter depuis tout ce temps (rire) et surtout de m’avoir consacré ce temps libre et de m’avoir ouvert cette petite fenêtre dans ton monde littéraire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

accumsan ut id mattis neque. vulputate, odio dapibus commodo