Audrey Schoettel

Bonjour Audrey Schoettel, et merci de prendre du temps pour répondre à mes questions. Nous sommes en contact sur Facebook et j’aimerais que tu nous en dises plus sur ton parcours.

Peux-tu te présenter ?

Bonjour Alexandra,

Avant de me pencher sur mon nombril, je voudrais te remercier. C’est un grand honneur de répondre à tes questions !

Donc je me présente, je suis Audrey SCHOETTEL. Je dirige Francecopywriter. Il s’agit d’une agence web hybride. Hybride, cela signifie que j’ai décidé de travailler en freelance avec d’autres freelances (développeur web seo, référenceuse, etc.). Mon métier est rédactrice web seo, mais j’ai plus d’une corde à mon arc : rédactrice, formatrice, romancière, et accessoirement maman, membre d’une asso de parents d’élèves, etc.

Outre le domaine professionnel, je suis la maman de 2 petites cracottes. Pour eux, j’imagine des histoires que je mets en forme sous forme de spectacles, de marionnettes ou encore d’histoires mimées. Les gosses adorent ces moments, et ça me permet de booster leur créativité. Pour moi, la créativité enfantine est la plus étonnante.

Quel est ton travail aujourd’hui ?

Aujourd’hui, j’ai deux casquettes : rédactrice web/gérante et formatrice. Mon travail est très diversifié. J’écris des contenus seo, des ebooks, des stratégies de contenu, des pages de sites web ou encore la gestion de réseaux sociaux.

Souvent, je garde mes soirées pour mon projet personnel : la rédaction d’un roman de SF. Pour mettre toutes les chances de mon côté, je participe à une Master Class à Rochefort. L’animatrice, Sylvaine, nous guide avec des critiques constructives et le point de vue des autres participants est souvent très riche. Cela me permet de lever le nez et un regard extérieur apporte des ouvertures et des solutions auxquelles je n’avais pas forcément pensé. Ces échanges sont une vraie source de déblocage littéraire. Je dirais que, pour moi, c’est indispensable. Sans ce rendez-vous mensuel, je pense que j’aurai du mal à avancer mon projet littéraire.

Dirais-tu que tu es épanouie dans ce que tu fais ? Et pourquoi ?

Parfaitement ! J’adore mon travail. Passer toute la journée à écrire des textes, des histoires ou des contenus, c’est génial ! J’ai toujours voulu vivre de ma plume, mais je m’étais dirigée vers les chiffres. La lassitude est vite arrivée et je voulais revenir à mes premiers amours.

J’écris depuis que j’ai 9 ans, mais j’imagine des aventures fantastiques depuis plus longtemps. J’ai chopé le virus très tôt et pour en guérir, c’est mission impossible. Alors j’ai accepté ma maladie de l’écriture et aujourd’hui, je l’exploite. J’ai beaucoup lu, j’ai appris et je me suis formée plusieurs années en littérature (et accessoirement en seo, mais c’est une autre histoire).

L’écriture n’est pas pour moi, un exutoire, mais plutôt une forme d’art. Je n’y déverse pas nécessairement mes sentiments. J’aime aussi travailler de longues heures sur un texte pour le rendre différent. Je n’ai pas peur de couper, de transformer, même si je m’éloigne de la production initiale.

Écrire, ça m’éclate vraiment !

Sur quels sites écris-tu, Audrey Schoettel ?

Sur les professionnels pour commencer : francecopywriter.fr et francecopywriter.academy. Et j’interviens en tant qu’invitée sur d’autres sites souvent liés à ma problématique professionnelle.

Ensuite, je tiens un blog littéraire : croque-bouquins.fr

Attention, je n’ai pas la prétention de juger le travail des autres ; ce ne sont pas des critiques littéraires, loin de là. Ce blog est pour moi, un blog plaisir où je donne mes impressions et mon point de vue sur les ouvrages que j’ai lus. Rien de plus.

Je publie de temps en temps des billets sur l’actualité en lien avec la littérature en général et l’actualité du livre. Tiens d’ailleurs, ça me fait penser que je dois terminer mon billet sur Chômette ! Je pense que je vais devoir commander quelques heures sur un grand site, histoire de prolonger les 24 h par jour :-)

As-tu des projets pour cette année ?

Oui, bien sûr. En réalité, j’ai toujours des projets en cours.

Le premier, je viens de l’évoquer un peu plus haut dans ces lignes : un roman de SF (anticipation).

Ensuite, j’aimerais bien finaliser mon livre pour enfant. J’y traite le handicap expliqué aux petits. J’ai testé l’histoire auprès des enfants de maternelle et il a été bien compris. Les petits ont été très réceptifs et m’ont posé des questions inattendues. Le finaliser va mobiliser mes ressources. Ce projet fait partie de mes résolutions 2017. Il me reste encore quelques mois pour le faire aboutir.

Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions, Audrey Schoettel !

Mais de rien !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

b41cd7a2c71c1416eb9115bff96ee516TTTTTTTTTTTTTTTT