S’il y a bien une chose que, bien souvent, on oublie dans le cadre la rédaction pour le web, c’est de mesurer l’importance du champ lexical à développer. Pourquoi est-il crucial ? C’est la question à laquelle je tente de répondre aujourd’hui sur le blog.

1) Définition du champ lexical

On entend par l’expression « champ lexical » le vocabulaire se rapportant à une même notion, au même concept. On parle de mots de la même famille pouvant se décliner sous diverses formes : noms, adjectifs, adverbes…Il s’agit de synonymes qui ont en commun la réalité qu’ils recouvrent.
Pour rendre ceci plus concret, prenons un exemple. Le champ lexical du mot « voiture » va s’étendre sur plusieurs notions comme :

  • vitesse, rapidité, célérité
  • accident, incident, constat
  • hôpital, pharmacie, salle d’opération
  • Assurance, formalités, responsabilité
  • Fracture, cicatrice, sang
  • Balades, promenades, route
  • Accélérer, freiner, rétrograder
  • Klaxon, amortisseurs, frein à main…

En réalité, à partir du moment où le fil du champ lexical est cohérent, cette liste peut s’allonger…

2) Pourquoi utiliser le champ lexical d’une notion dans la rédaction pour le web ?

La réponse à cette question tient en deux mots : longue traîne. Les moteurs de recherche comme Google s’intéressent encore plus à un domaine s’il est balayé en amont et en aval. Dans le cas du nom « voiture », on ne va se pas contenter d’en parler avec de simples synonymes comme « automobile » ou « véhicule ». Il faut en réalité ratisser plus large et penser aux liens directs et indirects se rattachant à ce mot.

Un accident, un constat, une vitesse excessive, des blessures ou plus positivement une balade, une promenade agréable, une sortie avec les enfants… En procédant ainsi, la richesse sémantique du texte le propulse là où vous ne comptiez pas aller. Le champ lexical employé permet de travailler la longue traîne et de provoquer un trafic sur votre site web plus dense que si vous vous étiez contenté de travailler le mot-clé d’origine (voiture).
Pensez-y quand vous rédigez pour le web : la richesse lexicale est la clé pour être référencé sur divers requêtes que vous ne visiez pas forcément à l’origine.

La rédaction pour le web de votre sujet devient alors intéressante : elle nourrit à la fois l’appétit féroce de Google & Co tout en satisfaisant le questionnement de vos lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

54f3881766f171fa80279bc5c4869714JJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJ