La relation client et la promesse qu’on ne peut pas tenir ! Danger !

Que de belles paroles !

À la question : « qui voudrait vivre dans un monde meilleur et plus harmonieux », tout le monde s’enthousiasme et réagit positivement. Regardez bien l’image, elle parle d’elle-même.

C’est vrai que c’est une proposition aux allures de promesse. Il est vrai aussi que cela semble alléchant. Mais il y a un problème : cette promesse ne saurait être tenue. Du moins, pas si personne n’y met du sien.

Or, à la seconde question « qui est disposé à abandonner ce modèle de surconsommation pour consommer moins et consommer mieux ? », la réponse est claire (et fournie par une mouche) -> le silence s’impose.

Oui, Monsieur l’orateur, pensez à ne pas promettre des choses compliquées à mettre en œuvre. Vous ne pourrez pas changer le monde à vous tout seul, croyez-moi. Prenons le comportement bio-responsable : beaucoup le caressent du doigt, l’effleurent sans jamais parvenir à le toucher.

« On voudrait mais… » Il y a toujours une bonne raison. Et au final, la promesse n’est pas tenue. Parce que c’est ça, la racine du problème : il ne faut pas promettre l’impossible. Monsieur l’orateur, commencez par vous attaquer à une petite rivière avant de vous engager sur le long fleuve de la promesse non tenue.

Parce qu’au final, que va-t-il se passer ? Vous allez décevoir votre auditoire. Il croit en vous, en votre capacité à relever le défi. Mais les gens ne seront pas forcément derrière vous pour réaliser ce challenge.

Bien souvent, vous serez seul, Monsieur l’orateur. (Accompagné de votre amie la mouche tout de même). Ne vous engagez pas dans l’impasse de la promesse difficile à tenir. Contentez-vous du boulevard de la promesse réaliste !

Venez débattre de la question de la relation client et ses belles promesses sur le blogstorming organisé Assurance prêt online !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

686fa218eda390db2be6efc0878ae886jjjjjjjjjjjjjj