Isabelle Hermelin, merci beaucoup de vous prêter au jeu des questions…J’ai eu la chance de vous rencontrer récemment lors de la remise d’un prix littéraire et j’ai beaucoup aimé votre sensibilité que je souhaite aujourd’hui mettre à l’honneur.

Pouvez-vous vous présenter, Isabelle Hermelin ? D’où venez-vous ? Quel est votre parcours professionnel ?

Je suis mariée et j’ai deux enfants de 14 et 13 ans. Après des études en sciences humaines et en sciences sociales,  je me suis orientée vers l’aide à la personne en grande vulnérabilité. J’avais une longue expérience en animation et suite à une année de bénévolat à l’hôpital des enfants de Bordeaux au service de cancérologie et à la ludothèque de l’ADAPEI à Bruges, j’ai commencé des remplacements en Institut médico-éducatif (accueillant des enfants déficients léger à profond).  J’ai, ensuite, travaillé 14 ans en Maison d’accueil spécialisé, avec des personnes polyhandicapées. Depuis 4 ans, je travaille en foyer occupationnel avec des personnes handicapées retraitées.

J’ai toujours aimé voyager : Grèce, Italie, Yougoslavie (mon premier voyage à 14 ans), Danemark, Suède, Norvège, Pays-Bas,  Maroc, Tunisie, Espagne et Portugal. Un rêve d’anthropologue a progressivement vu le jour pour se concrétiser, il y a presque deux ans par un voyage en famille de 11 mois autour du monde. Le but était de rencontrer d’autres cultures, de partager et d’échanger tout en vivant ensemble sur un autre rythme (prendre le temps, sortir du quotidien et des habitudes). Cette expérience très riche a fait l’objet d’un DVD que nous avons élaboré tous les quatre pendant 10 mois : nous avions plus de 16 000 photos et vidéos à trier !

Quand l’aventure de l’écriture a-t-elle débuté pour vous ?

J’ai toujours été passionnée de lecture. Enfant, j’écrivais des ébauches de contes. J’avais une imagination débordante mais je n’ai rien achevé.

J’ai également un Baccalauréat de Lettres et de philosophie. Au cours de mes études, j’ai été amenée à beaucoup écrire : des mémoires, des notes de recherche, des observations cliniques, des études de cas.

A la lecture de ces différents écrits, mon mari a fini par me convaincre que je devais me lancer plus sérieusement dans l’aventure de l’écriture. J’ai écrit quelques épisodes pour alimenter le site Internet de mon mari, musicien. L’objectif était de faire venir régulièrement les gens sur son site de musique. Cette nouvelle de 25 pages (seulement en numérique)  a plu et plusieurs personnes m’ont invitée à tenter  d’écrire quelque chose de plus important.  C’est ainsi que le roman « Dylan » est né. Puis, la dizaine de bêta lecteurs ont apprécié ce livre et c’est alors qu’à commencé l’aventure de l’édition.

Pouvez-vous nous parler de « Dylan » ? Pourquoi devrait-on le lire ?

Le passeur des âmes – Dylan est un thriller ésotérique.  Ce premier livre est l’histoire d’un tueur en série qui sévit dans le Sud-Gironde. Le contexte est celui des sectes. J’ai créé une cosmogonie; (l’anthropologie m’a aidé sur ce point) : nouveau Panthéon, nouveaux Dieux, nouveau contexte religieux. Il s’agit d’une secte un peu spéciale, puisque le gourou libère ses victimes par le crime.

Un adepte décide de se venger : c’est Dylan, le tueur en série. Seulement, il meurt avant d’achever son oeuvre.

Et cette oeuvre reprend 16 ans plus tard, mais par qui ?…

Dans ce thriller, le lecteur qui est à la fois dans la peau du tueur, des enquêteurs et des victimes, est entraîné dans une histoire au suspens haletant,  jusqu’au coup de théâtre final.

Des séances de signatures à annoncer ?

J’attends plusieurs confirmations de dates en juin et juillet concernant des salons en septembre et octobre.  

Comment communiquez-vous pour faire connaître vos livres ?

J’ai un site Internet : www.isabellehermelin.com.

J’ai contacté plusieurs chroniqueuses et chroniqueurs, des journalistes…

J’ai effectué de nombreuses séances de signature en librairies et salons du livre.

Je me lance également dans l’écriture d’un deuxième roman : Le passeur des âmes – Ether.

 Merci Isabelle Hermelin d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et au plaisir de vous revoir !

C’est moi qui vous remercie de l’intérêt que vous portez à mon ouvrage. J’ai eu plaisir à faire votre connaissance. A bientôt.
Bien à vous,
Isabelle Hermelin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

28cd8421f38a7f7900bc239353d8f629CCCCCCCCCCC