envoyer manuscrit maison d'édition

Vous avez terminé votre tapuscrit et, fébrile, vous avez décidé de l’envoyer à une maison d’édition. Voire même plusieurs; vous avez raison, il faut multiplier vos chances. Albin Michel, Verte Plume éditions, Fayard, Stock, Grasset, Auzou…Autant d’éditeurs spécialisés dans différents domaines.

Comment optimiser vos chances d’être lu ? Comment éviter de trop dépenser d’argent en frais d’envois ? Votre rédactrice web freelance à Bordeaux fait le point sur ce qui peut vous aiguiller dans votre quête et sachez que je propose des packs “accompagnement d’auteur” si besoin est ;)

1 ) Vous avez relu votre tapuscrit et vous vous demandez si vous pouvez l’envoyer en l’état

Le problème lorsque l’on est seul à avoir relu son ouvrage, c’est que l’on ne possède pas le recul  nécessaire pour voir ce qui cloche : fautes d’orthographe, coquilles, incohérences…Plus rien ne saute aux yeux !

La solution : vous faire relire. Une personne qualifiée et compétente comme un correcteur serait idéale dans l’absolu mais si vous n’avez pas les moyens pour ce genre de prestation, vous pouvez compter sur votre famille ou vos amis. Ils ne verront peut-être pas tout, mais ils sauront vous dire si quelque chose les choque.

Cette relecture pour des tierces personnes est vitale : elle va permettre à votre tapuscrit de gagner en cohérence.

2) Envoyer son livre à une maison d’édition…

Deux  solutions s’offrent à vous :

– l’envoi de votre tapuscrit par courrier

Certaines maisons d’édition refusent de recevoir des tapuscrits par mail et demandent un envoi papier uniquement. C’est le cas pour Albin Michel, Grasset, Gallimard ou encore Hachette. En général, cette information est indiquée sur la page de contact de la maison d’édition, là où figure son adresse.

Envoyez votre tapuscrit dans une enveloppe affranchie au tarif postal en vigueur. Ne passez pas par un recommandé pour l’envoi, ni par Chronopost.

-> l’envoi de votre tapuscrit par mail

C’est la méthode la moins onéreuse. Pas de frais postaux, la garantie que votre tapuscrit soit bien transmis tout en privilégiant le côté écologique car pas besoin d’imprimer votre document.

Là encore vous pourrez déterminer si la maison d’édition que vous ciblez accepte de recevoir ce type d’envoi en vous rendant sur sa page « contact ». Des éditeurs comme Magnard, Fleurus, Auzou ou encore Verte Plume éditions préfèrent un envoi mail.

3 ) Comment savoir à quelle maison d’édition envoyer votre tapuscrit ?

La méthode la plus simple : observez son catalogue. Lisez quelques-uns des auteurs qu’elle a publiés. Cela vous permettra de comprendre ce qu’elle recherche comme type d’écrits ou d’illustrations.

Si votre tapuscrit présente des similitudes dans le style avec le catalogue de la maison d’édition observée, envoyez-le lui.

4 ) Vous connaissez une personne qui travaille dans une maison d’édition…

Cela peut vous aider pour être lu mais en aucun cas cela ne garantit un contrat d’édition ; votre tapuscrit devra convaincre par ses propres moyens mais il aura au moins la chance d’être examiné.

5 ) Et si vous ne connaissez personne…

Que cela ne vous arrête pas ! Misez sur une lettre d’accompagnement originale pour intriguer. Le côté inattendu et amusant de votre courrier peut inciter un éditeur à ouvrir votre tapuscrit. Si vous peinez à rédiger cette lettre, Drôle de Plume, rédactrice web freelance à Bordeaux, peut vous épauler.

Dans tous les cas, bonne chance et osez !

 


 

♦ J’suis qui ? Je fais quoi ? Parcourez un extrait de mon livre humour sur le chômage et de mon livre humour sur le célibat pour découvrir mes écrits.

quis odio et, ultricies massa leo. vel, Donec consectetur luctus